Archive pour décembre 2010

"Sillonner les chemins de l'amitié"

Le titre, emprunté à l'édito de saison de Xavier Croci, directeur du Forum, définit Ami-chemin, nouveau partenariat reliant le Forum, l'Espace Jacques  Prévert d'Aulnay-sous-Bois et le Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France. L'idée est simple : chaque structure propose trois spectacles qui seront intégrés dans l'offre des deux autres, à destination de  spectateurs fidèles et à tarif réduit.

Première mise en pratique au mois de novembre en direction de l'Espace Jacques Prévert. Bilan plus que positif concernant le groupe de spectateurs du Forum qui, dans la convivialité et accompagné d'un membre de l'équipe, s'est rendu à Aulnay-sous-Bois pour y découvrir Le Cirque invisible de Victoria Chaplin et James Thiérrée. Des spectateurs aulnaysiens et tremblaysiens s'achemineront à leur tour au fil de la saison vers le Forum. Cette initiative naît d'une volonté commune qui permet, selon Xavier Croci, "d'élargir la palette de nos programmations respectives. Nous voulons ainsi montrer que, face aux inconnues à venir, nous pouvons sur un territoire trouver des complémentarités, des complicités."



Dans le cadre d'Ami-chemin, deux spectacles de cirque sont à noter au cours du mois de janvier : Les clowns le samedi 8 à Tremblay et Rain le dimanche 30 à Aulnay-sous-Bois (dans la limite des places disponibles).

Pour s'aventurer ensemble sur ces chemins de traverse, n'hésitez pas à nous contacter au 01 48 14 22 00 !

crédits photo (de haut en bas) : Rain © Patrick Lazic  / Les clowns © Christophe Raynaud

Du théâtre dans mon salon...

La programmation hors-les-murs du Forum poursuit son bonhomme de chemin, là où le vent porte ces brèves formes théâtrales itinérantes.

À l'ordre du jour figure un texte, Mary's à minuit, écrit par Serge Valletti, auteur prolifique au verbe aussi cynique qu'enjoué. Maryse, puisque c'est d'elle dont il s'agit, raconte sa solitude et ses attentes dans un monologue touchant, tissé d'ellipses et de maladresses amusantes. Le spectateur, complice de ces confidences, découvre un personnage complexe et attachant, qui dévoile les turpitudes de son existence durant une trentaine de minutes. Suffisant pour que chacun, ou presque, y perçoive un écho personnel.

Mise en scène et interprétée par Dominique Léandri, - sur une invitation de Michel Cerda, metteur en scène en résidence- Mary's à minuit est une pièce habituée à voyager, qui s'installe volontiers ailleurs qu'entre les murs d'un théâtre. Une chaise, un pot de fleur, un vieux disque de tango et le tour de passe-passe de Maryse est joué... Nul doute que la magie opère à chaque fois !

EN IMAGES : extraits de la représentation en appartement chez l'un de nos spectateurs

images Audrey Meyer

Retrouvez Mary's à minuit MERCREDI 7 JANVIER À 14H au Forum

Le théâtre en appartement, ça vous tente ?
Si vous souhaitez accueillir l'une de nos petites formes, n'hésitez pas à nous contacter au 01 48 14 22 00.

>> En savoir plus sur la programmation Hors-les-murs <<

Enfantillages, frimas et fantaisies

À l'approche des fêtes de fin d'année, le Forum propose traditionnellement, en partenariat avec la mairie de Blanc-Mesnil, deux spectacles destinés aux enfants des écoles maternelles de la ville. Cette saison, Chiffonnade de la compagnie du Carré Blanc et Bonheur d'une étoile du Teatro all'improvviso offrent un temps suspendu à savourer entre deux flocons. Deux pièces poétiques et originales : la première initie les tout-petits à une découverte sensible de l'univers de la danse contemporaine tandis que la seconde décline un théâtre visuel et musical pour le moins étonnant.

© Yves-Marie Corfa

Au cours de séances ouvertes à tous, petits et grands ont laissé des traces de passage significatives dans notre livre d'or... dont voici quelques extraits :

« Merci pour ce beau moment de poésie et de sérénité. »

« Très beau spectacle. »

« Simplement magique! »

« Encore plus de nouveaux spectacles! »

Retrouvez le prochain spectacle jeune public, Le loup et la chèvre (théâtre dès 6 ans), du 12 au 14 janvier 2011.

À propos de Chez les nôtres

La pièce Chez les nôtres, mise en scène par Olivier Coulon-Jablonka, relève d'un théâtre documentaire agitateur de conscience et miroir de la société. Par un collage de textes et de témoignages, le spectacle offre une traversée, non-exhaustive, de l'engagement politique de la fin du 19e siècle à nos jours et nourrit la réflexion sur les enjeux et les formes de lutte possibles à l'heure actuelle.

© Marine Fromanger

Le débat organisé à l'issue de la représentation du samedi 27 novembre a été l'occasion de poursuivre le questionnement en ce sens.
Saad Chakali, spectateur et citoyen, était présent et livre ses impressions sur le spectacle, les interrogations soulevées ainsi que sa propre vision de la notion d'engagement. En voici quelques extraits :

"Peut-être que les conditions objectives sont à nouveau réunies pour parler aujourd’hui, après un mois d’octobre 2010 qui a vu plusieurs millions de manifestants et de grévistes affirmer leur refus du démantèlement du système actuel de retraite par répartition, d’un art engagé, tel que le pratiquent par exemple les auteurs de Chez les nôtres. […]
S’engager, c’est donc reconnaître la dette que nous avons contractée (les conquis sociaux arrachés de haute lutte au camp de la domination), et c’est liquider définitivement cette dette en parachevant le programme de l’émancipation. Le programme n’est pas simple. Parce que « l’héritage n’est précédé par aucun testament » (René Char). Ce dont témoigne très bien le spectacle tour à tour chahuteur et furieux, foutraque et poil-à-gratter d’Oliver Coulon-Jablonka. Pendant 100 minutes, la discordance des temps, le heurt des positions sociales hétérogènes, et le choc des régimes discursifs inconciliables se font entendre dans un boucan infernal. […]
La simultanéité des époques (fin du 19ème siècle, années 1970, période contemporaine), parce qu’elle est notamment soutenue par six acteurs interprétant brillamment plusieurs rôles appartenant à plusieurs scènes imaginaires qui dynamisent l’espèce scénique réel, autorise ainsi l’affrontement trans-temporel des discours prolongé par le caractère hétérogène du matériau littéraire exposé. […]
L’engagement est affaire de praticiens qui, en refusant les postures mélancoliques et l’incantation minoritaire au nom des obligations du présent de la lutte et du passé de ceux qui nous ont précédé dans la lutte, se coltinent le réel de la multitude populaire avec laquelle construire la société radicalement démocratique et égalitaire."

TÉLÉCHARGER LE TEXTE DANS SON INTÉGRALITÉ

Envie de réagir, de vous exprimer et de contribuer au blog du Forum à votre tour : écrivez-nous !

Si tu ne viens pas au Forum, le Forum viendra à toi !

Titre un brin pompeux, on s'entend. Cependant, l'idée se défend, puisque cette saison le Forum aborde à nouveau une programmation hors-les-murs dense et variée. Des petites formes théâtrales sillonnent la ville de Blanc-Mesnil et au-delà, pour s'installer là où on ne les attend pas. Exemples : établissements scolaires, centres sociaux, appartements de particulier, hôpitaux, librairies, syndicats, amicales de locataires... se prêtent au jeu bien volontiers !

En images : extraits de la pièce Pour Louis de Funès lors d'une représentation à la Maison Pour Tous des Tilleuls de Blanc-Mesnil ce mois-ci.

Dans ce texte, Valère Novarina rend hommage au métier d'acteur au travers de la figure emblématique de Louis de Funès. Mise en scène Philip Boulay, interprétation Philippe Durand.

images Audrey Meyer

N'hésitez pas à contacter le service des relations avec le public pour plus d'informations.

À (re)voir : 2009/2010, une saison hors-les-murs